[VS5] Visite nocturne.

 

Voilà un verset intéressant, le sommeil... un point crucial dans la survie, là dessus je suis d'accord et il serait de bon ton que mes futures proies ne prennent pas le temps de lire ça. Le sommeil reste
après tout le meilleur moment pour éliminer le pire de vos adversaires,
celui que vous n'oseriez jamais ne serait-ce qu'approcher lorsqu'il est
réveillé, celui qui vous terrorise d'un simple regard, qui vous
écraserai comme un vulgaire insecte si vous aviez la folle idée de vous
en prendre à lui... celui là même qui une fois endormis ressemble à un
nourrisson que l'on prendra plaisir à égorger.


Heureusement pour moi, on m'a appris tôt à prendre toutes mes précautions pour dormir, où plutôt j'ai appris... Forcément, quand on apprend à tuer les
autres dans leur sommeil, on prend soit même des précautions pour
éviter que la même chose ne nous arrive, logique non?


Une seule fois je fus pris en défaut durant mon sommeil, une seule et unique fois que je n'oublierais jamais et qui aura bien faillit me
coûter la vie.


D'ordinaire quand je dors en extérieur, je passe pas moins d'une heure à chercher le bon endroit et à étudier les environs, rechercher les différentes formes de vie qui pourraient me
nuire, repérer les meilleurs et les pires endroit pour une embuscade...
Puis une fois l'emplacement choisis, il me faut au moins autant de
temps pour préparer la couchette ainsi que les environs, dormir seul
sans pièges d'alerte ne serait pas raisonnable.


Ce jour là n'échappa pas à la règle et j'exécutais le même rituel qu'à l'accoutumée, me dégotant un bon gros chêne où je pourrais me percher à
l'abri des regards. Disposant quelques pièges autour afin d'être
réveillé par d'éventuels visiteurs, je pensais avoir pris suffisamment
de précautions pour passer une nuit calme et sereine, reposante... Mis
à part quelques loups, les environs étaient calme, et les loups ne
grimpaient pas aux arbres à ma connaissance, aucun risque donc, en
théorie et la nuit s'annonçait plutôt bien, pas un grain de vent et une
température agréable, que du bonheur.

C'est vers le milieu de la nuit que je compris ma douleur... quand quelques bruits de feuillage proche de moi me réveillèrent. Ouvrant lentement les yeux, cherchant
d'un regard encore embrumé ce qui m'avait réveillé.

Ne trouvant rien et au vu de la légèreté des bruissements, je pensais d'abord à un oiseau ou un écureuil et refermait les yeux, plus ou moins serein...

 

Mais les bruissements se firent plus nombreux, semblant se rapprocher de moi, tout autour. J'avais les yeux fermés, faisant confiance à mon ouïe pour essayer de déterminer ce qui pouvait déranger mon sommeil, mais je n'y arrivais pas... J'ouvris alors les yeux, et vis alors un peu plus loin sur la même branche que moi un écureuil qui me régardait, ces petits yeux luisant dans l'obscurité. La vision de ce petit animal me fit sourire, c'était ce petit casse pied qui m'avait réveillé et j'étais probablement dans son arbre. Je fis quelques gestes pour le faire fuir, mais visiblement ça n'eut pas l'effet attendu, et la petite boule de boile me fixait avec un regard interrogateur... Après quelques minutes il finit par s'approcher de moi, grimpant rapidement sur mes jambes, il m'avait adopté pensais-je...

 

Quelle grossière erreur... alors que la bête était sur ma cuisse je la vis ouvrir sa petite gueule, dévoiler une rangée de crocs acérés comme je n'en avais jamais vu sur un écureuil, et mordre à pleine dent dans ma cuisse.

Je hurlais alors de douleur quand j'entendis d'autres bruits de mouvements rapide autour de moi et sentis 3, 4 voir 5 autres boules de poil me sauter dessus et me mordre comme on croque dans une pomme bien mure!

Alors à 5-6 mètres du sol, il ne me fallut que quelques secondes pour rejoindre le sol, ou plutôt pour m'y écraser... J'étais encore à moitié endormis, les membres engourdis, et j'avais au moins 4 boules de poils solidement accroché à moi, tel des sangsues qui me vidaient progressivement de mon sang.

 

Je me mettais alors à arracher ces sales bestioles de moi, prenant les uns par la queue, les autres par la peau du dos et les envoyant valser contre l'arbre le plus proche, espérant les voir s'y éclater dans une magnifique gerbe de sang... Mais pour une fois je ne m'attardais pas sur les détails, une dizaine de ces écureuils sanguinaires descendaient de l'arbre où je m'étais posé, les crocs sortis, tel une meute de loup, et j'étais leur proie. Proie qui malheureusement pour eux courait vite... et en quelques minutes j'étais déjà loin, et je décidais pour finir la nuit de quitter cette maudite forêt.

 

Quelle idée j'avais eu... et surtout quel manque de prudence, mais qui aurait pensé que dans un arbre je serais agressé par des écureuils sanguinaires? Comme quoi le sommeil est dangereux, et même pour le plus prévoyant, il reste toujours des imprévus imprévisible...

 

 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,8 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

356 joliens y jouent, 1054 y ont joué.