[VS4] Planification zéro.








"Savoir transformer les situations négatives en situations positives,
Savoir faire le mort devant un grand danger,
Comme les renards devant l’homme sont deux secrets.

Savoir perdre pour mieux gagner ou donner pour mieux recevoir
S’abandonner pour mieux agir est la marque des grands stratèges de la survie.




Parfois le vent attise le feu,
Parfois le feu s’éteint dans l’eau,
Parfois l’eau s’efface devant le vent.

Parfois le vent éteint le feu,
Parfois le feu évapore l’eau,
Parfois l’eau terrasse le vent.

Les versets de la survie."






Quelque part. Mer morte.

 

Le vent, la chaleur, le vide complet. C'était toujours les premières
sensations qu'accompagnait ce terrain nommé 'Mer morte'. Le soleil
était au zénith. Il frappait sur nos visages qui, bien que
recouverts d'un turban, n'étaient que peu protégés. Depuis prés
de cinq heures, on était là, au taquet derrière un caillou à
attendre.

 

On? Une imprécision de ma part. D'abord elle, Crypt, une orc plus âgée
que moi. Anciennement vagabond sans but, j'avais fini grâce à mes
dons de persuasion à la joindre à ma cause. Ensuite, moi, Zahel.
Un arisen vagabond mais toujours partant quand un évènement
intéressant se prononce. A nous deux, on formait un binôme. Crypt
était la furtive, la dame impulsive qui prône l'action et moi,
j'étais la tête, ou du moins, celui qui complétait les missions
avec un peu d'intelligence.

 

 

« Tain mais t'es sur que tu t'es pas trompé? »

 

 

Venant de rompre le presque silence des plaines désertiques, Crypt montrait
son mécontentement. Ce à quoi je lui répondit d'une voix simple,
d'une intonation presque nulle:

 

 

« Mais tu le sais déjà! J'y peux rien s'il fait chaud mais t'aurais
vraiment voulu foncer dans le tas prés des dizaines de casernes
impériales? Je dois te prévenir qu'on est dans l'illégalité? »

 

 

De quoi vite clore une conversation futile et qui ne ferait que nous
attirer des ennuis. Je finis par plonger mon regard dans l'horizon,
profitant de mes compétences naturelles à détecter l'envahisseur.
Pas moins de cinq minutes plus tard, j'émis un sourire que Crypt
remarqua. Le sourire qui voulait tout dire. Elle acquiesça.

 

 

« Tu sais ce qu'il faut faire maintenant! »

 

 

Crypt disparut, dissimulée, pendant que j'avançais d'un pas lent,
boitant, vers la route repassée par le sable. Une espèce de cargo
arriva ensuite, tiré par des hyènes visiblement dressées. J'en
étais certain: il s'agissait de notre cible!

 

 

Je fis l''arisen blessé, le plan fonctionnerait certainement, je fis de
grands signes, le cargo s'arrêta devant moi et le conducteur, ne
voulant pas se faire prendre, pris le rôle de l'homme honnête qui
transporte nourriture ou eau. Pourquoi pas! Il vint à moi, vit que
je tenais mal debout pour finalement ... se prendre un coup de dague
en plein visage. Opération lancée! Je profita de l'attaque surprise
pour me repositionner et m'amuser à ma guise avec les trois hyènes
et le mec devenu mi-voyant. Et puis ... ? Le plan continua, le
deuxième type, plus colosse caché dans l'espèce de remorque et qui
surveillait la cargaison vint à moi, en prenant soin de relâcher
ses hyènes sur moi aussi. Cependant, Crypt prête à l'action venait
de se glisser à l'intérieur du cargo pour débuter le pillage.
Passons ... la mission était une réussite! Bilan: six sacs de sels.

 

 

 

 

 

Il était tard, alors qu'en journée, le soleil tapait, les nuits étaient
fraîches. Non loin du canyon de corail, Crypt m'avait demandé de la
rejoindre. Je me hâta, je revenais d'une entrevue avec Rotzs, non
pas notre patron mais c'était presque cela. Crypt le détestait. Je
devais toujours allait le voir quand il s'agissait d'une mission,
d'une remarque ou d'un ordre. Perso, je n'aimais pas trop cet homme
rempli de défauts.

 

 

« Tu crois vraiment qu'on a un truc à gagner à bosser comme des
sous-merdes pour cet imbécile? »

 

 

Bang! D'un trait, rapide mais précis, Crypt n'était point forte pour la
délicatesse. Je me raidis, après tout, c'était moi qui l'avait
entraînée dans cette histoire, lui promettant pièces d'or.

 

 

« T'inquiète, demain est un jour plutôt intéressant, que tu me croies ou non! »


 

Je n'expliquais jamais le lendemain, pour garder le suspense. Ou alors
pour la faire languir? Qui sait?!

 

 

Et le lendemain:

 

Après plusieurs explications précises, on s'était séparé.
'Planification impose' comme je dis parfois. Je visais mon objectif,
Crypt le sien, toutefois, je ne pouvais laisser échapper un sourire
rempli de malice. La montée d'adrénaline à l'approche d'un mauvais
coup. Je m'en réjouissais d'avance.

 

En hauteur sur le canyon, j'attendais, profitant du faible espace d'ombre auprès
d'un rocher. Quand tout à coup, un sifflement dans le vent retint
mon attention. Je me tourna dans sa direction, scruta l'horizon et
sentit une flèche se plantait dans mon épaule droite. Puis d'un
coup, je perdis l'équilibre, un pas, deux pas et enfin le troisième,
le pas de trop. Je chutai de la falaise pour aller m'écraser
violemment sur le sol. A terre, il arriva à mes pieds. Ou elle? Je
vis alors distinctement le signe. J'esquissai un sourire avant de lui
donner ma dague, couverte d'un peu de sang.

Quelque part, endroit inconnu.

 

A mon réveil, sur une espèce de tapis, je me levai, indemne. Je me
dirigeai ensuite vers la table pour voir que cinq jours s'étaient
écoulés. Le plan s'était révélé être une totale réussite. Je
demandai tout de même les nouvelles des derniers jours. Plus
précisément « l'article. »




Je me posai la question de savoir comment Crypt avait réagit. Après tout, l'orc
s'était faite avoir depuis le début. Mais croirait-elle vraiment
qu'un ex-compagnon mort serait derrière le coup? « Sublime »
vint le premier mot à mon esprit. De mon point de vue, l'action
avait été bénéfique pour chacun. Les historiens, accomplissant
une action louable, remontait dans l'estime global du peuple impérial
et moi, en plus d'une nouvelle vie, j'allais recevoir ma récompense.
Et Rotzs emprisonné. Extrême!

 

Une vingtaine de jour plus tard, je finis par obtenir des informations de
Crypt. L'orc s'était engagée en tant que tueuse à gage. Mais sans
trop compter sur la discrétion car l'empire l'avait déjà catalogué
comme une criminelle. J'étais bien content pour elle. Certes,
l'offre s'annonçait alléchante mais j'étais bien trop occupé pour
jouer à « qui est le plus fort ».

 


 

 

 

 

Fourré de Tekuan, Assee teph.

 

Course poursuite. L'enchaînement logique de toute mes actions menées
jusqu'à présent. Le plan zéro que bientôt nous pourrons appeler
'Plan des trahisons cumulées' montait en intensité. Au programme du
jour: des historiens et même des gardes impériaux qui me chasse
depuis un moment dans cette forêt dense. Un jeu de cache-cache
immense dans un terrain de jeu que j'avais cependant modifié.
Justice étant mise de côté pour ce round.

 

Cris de peur, ou de douleur, bruit des halètements et du frottement de
vêtement, le tout mêlé à l'activité de la faune et flore locale.
Ajoutez à cela un Zahel à bout de souffle et votre recette est
prête. Félicitations! Pourtant, je me l'avouais: j'étais dans une
certaine merde car je n'aurais jamais imaginé que les gardes se
joindraient aux histos. Affaire certaine, les historiens avaient
compris que je mijotais quelque chose. Rien que pour un artefact!

 

Je me résous à leur faire face. Aux trois plus tenaces à mes fesses. Le
premier fut littéralement stoppé dans son élan, bloqué. Quand au
suivant, il s'endormit d'un coup: « étonnant! ». Le
dernier se révélant coriace et ne me lâchant point. Et finalement
le hic: j'atteins le bord des fourrés . Il ne me restait plus qu'à
foncer chez mes autres ennemis, peuple de la ligue ou sauter et
retomber plus de trente mètres plus bas. Je me retournai, dos au
temple et au vide. Puis j'articulai:

 

« Adieu! »

 


Avant de me jeter dos en premier, dans le vide. Le garde me fixa. Je lui fis un
clin d'œil avant de le retrouver devant moi, toujours en train de
fixer vers le bas mon cadavre illusoire. Je lui planta alors ma
dague, sans qu'il ne puisse comprendre comment je pouvais être et
mort et vivant. L'homme qui devait mourir suite à ma précédente
annonce ne pouvait être que lui!

 

 

 

 

Quelque part, plateau de Coba

 

 

Je me retrouvais poursuivi par l'empire. Je n'en avais cependant jamais
demandé autant. En conséquence, j'errais dans les immenses vallées
de Coba. Zone assez problématique. Trop dégagée, je me retrouvais
dans l'obligation de me cacher le jour et profiter de l'obscurité du
soir pour me faufiler. Mon nouveau but? Rien de très précieux pour
une fois! Juste survivre et pour se faire, rejoindre un cultiste au
port de Coba.

 

J'y étais enfin! Presque! Devant moi, la barricade gobelin. Non loin derrière,
le campement érigé par les prospecteurs. Sûrement étaient-ils au
courant de mon existence. Je devais agir, mais quand? J'attendis la
nuit pour pouvoir passer. A tâtons, dans le noir, je marchais à pas
de loup le long de la longue palissade.

 

*Crac *

 

Alors que je me retournai par réflexe, une flèche fusa vers moi. Protégeant
mes points vitaux, je ne put toutefois l'éviter. Je l'arracha mais
en restant sur une défensive.

 

« Je t'ai retrouvé, traître! »

 

Il ne me fallut pas une seconde pour identifier la voix d'orc qui brisa le
silence. Crypt!

 

« Je ne m'attendais pas à te voir ici, comment ça va? »

 

La meurtrière décocha alors deux flèches enflammées. Toujours autant
impulsive mais celles-là ne passeraient pas.

 

Avec promptitude, j'esquivai aisément les deux flèches qui se
dirigeaient vers la barricade. Le feu pris peu de temps après.

 

« Contente toi de sauver ta vie avant de prendre la mienne! Bonsoir! »

 

Je parvins à profiter de l'incendie pour continuer ma route. Une aubaine! Crypt
était cependant derrière par mes agissements. S'en sortirait-elle?

 

Quelque part, éclat de Yazes

 

 

Je lus dans ma tente l'article présenté devant moi. Crypt ... Désolé pour
toi! Puis, je sortit, m'avança au bord de l'astral et scruta
l'horizon avec les seules pensées: « Elle a survécu! »

 

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.