[VS3] Ah les femmes !

Ah les femmes, c'est la chose qui m'intrigue le plus dans ce bas monde et pour cause...

Lorsque je vivai encore loin de toute cette civilisation, j'ai connu quelques femmes mais il faut dire que la plupart étaient plus rustres qu'un forgeron Kanian et vous comprendriez que le célibat était dans ce cas une question de survie!

J'en ai recontrez une un jour, elle était pareille à un chaud rayon de soleil qui perce les nuages d'une pluie gelée. C'était la fille d'un bucheron qui vivai reclue dans la forêt et lorsque je l'ai rencontré ce fut un choc, jamais je n'avai vu pareille beauté malgré sa peau sale et ses frusques usés.

Je l'ai rencontré par hasard, aux abords d'un lac, elle était venu remplir un seau d'eau, ses magnifiques cheveux bruns flotté dans la douce brise qui emporta son parfum d'aiguilles de pin jusqu'à mes narines.

Alors qu'elle remplissait le seau son regard d'un bleu profond se posa sur moi, et suite à la surprise de me voir son sang vint rougir la peau légérement bronzé de ses joues, il faut avoué que ma présentation était pour le moins délicate, me sachant seul je m'était permis un bain dans le plus simple appareil. Mais je pense que ce n'est pas temps la nudité qui la mit dans cette état mais bien l'ardeur que je ressenti suite à son apparation. Elle ne tarda d'ailleurs pas à prendre les jambes à son cou.

J'avoue que cela avait plutot mal commencé, c'était la premiére fois que je rencontré une fille aussi charmante et la voila qui devait me prendre pour un pervers!

Alors que je continuai ma route, déséspéré de cette malchance, je tomba sur la maison d'un bucheron. Le type avait la carure d'ours, porta une longue barbe brune et son regard bleu me semblait étrangement familier.

Malgré son apparence imposante il était trés gentil et m'invita à passé la nuit chez lui, j'accepta, sa me changera de l'herbe humide et cela évitera de me réveillé en face à face avec une moufette (de la mon besoin de prendre un bain, mais cela est ue autre histoire).

Je l'aida à ranger son bois, puis il me fit rentré chez lui, une odeur agréable emplissait la piéce, l'odeur provenait d'un chaudron sur le feu. Le bucheron m'invita à table puis il rugit: "Raméne un couvert de plus!", à qui parlé t'il? Je ne tarda pas à le découvrir lorsque j'entendit une porte s'ouvrirent laissant apparaitre le fille du lac!!!

J'étais en panique, si elle avait raconté la scéne au bucheron, le type me plantera sa hache dans le crane c'est certain, je chercha un moyen de fuir mais tros tard, ses yeux se posérent sur moi, je sentai déjà la hache me fendre le crane, mon coeur accéléra, j'étais résigné, ainsi finira la vie de Sveltrian le rodeur, massacré par un bucheron pour s'être exibé en pleine ardeur devant ce qui devait être certainement sa fille...

Mais à ma grande surprise, elle ne fit mine de rien, si je n'avait apperçus la rougeur de ces joues, j'aurai pensé quel ne m'avait pas reconnu! Et bien ma fille ne rougit pas ainsi, "Ce n'est que la chaleur du feu pére!"

Le diné ce déroula dans le calme, je n'osa pas prononcé mot et je préféra fixé les haricots de mon écuelle.

Puis le bucheron m'indiqua un coin dans la cuisine où je pourrais dormir. Je finit par m'endormir, encore troublé des émotions de la journé.

Le lendemain je me proposa de partir à la chasse, je parti donc et trouva rapidement un daim, aurais-je de la chance aujourd'hui? La trque se déroula sans encombre et j'abattis ma proie d'une fléche en plein coeur. Soudain j'entendis du bruit dérriére moi, et je découvris la fille du bucheron, je saisi ma chance il fallait que je m'explique et que je lui présente mes excuses. Mais elle me coupa et me dit d'oublier ce qui c'était passé la veille car cela serait aussi génant pour elle que pour moi. Nous avons alors commencer par nous présenter, elle s'appela Svéthlana, elle avait 18 printemps, son pére l'avait envoyé chercher des baies, elle m'expliqua à quel point son pére était protecteur et qu'il ne devait pas être mis au courant de leur discusion. Nous avons parler toute la matiné puis nous sommes rentré chacun n'autre tour pour ne pas éveiller les soupçons du bucheron.

Il fut trés reconnaissant de ce gibier ramené, et me proposa en remerciement de repasser la nuit ici, invitation que je ne pus refuser bien entendu.

Aprés le repas du midi il me fallait une excuse pour m'éloigner de la chaumiére, mais le vieu bucheron me demanda si je pouvais aller térrasser une araignée mutante qui barré la route pour le village. J'accepta de m'en charger et je partit vaincre cette créature, je marchais au abord de la route et trouva la créature positionné en embuscade pour attrapé les voyageurs, elle ne m'avait pas remarqué, et je lui décocha plusieurs fléches, elle fut ardue à tuer mais elle s'écroula avant d'avoir réussit à m'atteindre, je pris une de ces mandibules comme preuve et je reparti rapidement. Sur le chemin je trouva Svéthlana, elle m'atendait, nous avons alors passer le reste de la journé enssemble, nos sentiments grantissant rapidement mais il se faisait tard et nous devions rentré.

Au beau milieu de la nuit alors que tous était calme j'entendit des pas dans l'escalier, et je découvris ce que j'attendais, elle vint se blottir contre moi et nous avons passé la nuit à nous aimé, ce fut la plus belle nuit de ma vie et je l'aimé ardament. Mais la nuit fut tros courte et le bucheron se leva avant qu'elle ne put reprendre sa place dans son lit, il la découvrit dans mes bras, et la se fut une question de survie il fallait fuir!

Je courrais à toute jambes dans les bois à demi nu pendant que l'homme faisait tournoyé sa hache au dessus de sa téte, malgré son poid il était rapide et j'eu beaucoup de mal à le semer. Je tenta plusieur fois de revoir ma belle mes le bucheron l'enferma chez lui et il ne quitta pas la chaumiére. Je ne réussis qu'à récupérer mes affaires qu'elle m'envoya par la fenétre. J'attendis alors quelque jour que les choses se passent puis je revins, hélas le bucheron était partis avec ses affaires et sa fille.

Je ne la retrouva malheureusement pas!

Elle avait eu un effet étrange sur moi, j'étais prés à tous pour elle, elle fesait ressortir tous ce qu'il y avait de meilleurs en moi, c'est un sentiment que je ne suis pas prés d'oublier!

Un jour je suis arriver à Novograd, et faut avouer que les femmes las bas sont tous trés plaisante (mise à part les Gibberlings que seul les Gibberlings trouvent sexy).

Et il faut dire qu'elles savent y faire pour manier les hommes, leurs jupes courte et leurs décoltés ravageur sont des armes redoutables dans ce milieu, elles sont obtiénent tous ce qu'elles veulent d'un simple battements de cils. La pluspart sont assez simple mais certainent sont passé méttre dans l'art de la manipulation et pas besoin d'étre psionique! J'ai vu une des ces femmes à l'oeuvre, elle a séduit un homme et s'est accroché à lui comme une sangsue, au sens figuré comme au sens propre, elle le harcela à chaque instant de cabriole en tous genre, l'homme bien sur était ravi mais au bout d'une semaine elle l'avait vidé de toute son énargie, et de toutes ces économie, il ne lui resta que les vétements qu'il portait. Le malheureux vit toutes sa vie s'éffondré mais ne put rien faire pour l'en enpécher. Ainsi elle voyaga d'homme en homme, comme une abeilles qui s'enva une fois les pattes pleine de pollen...

Ah les femmes, elles s'ont capables de faire ressortir le meilleurs de nous méme, nous sommes prét à tous les sacrifices pour leurs faire plaisir, elles sont la pour nous épaulé, nous soutenir, elles sont tantot coquine tantot amoureuse, elles sont celles qui nous complaitent, ce sont nos meilleur amis, nos âme soeur. Mais elles sont aussi intélligente, rusé, elles nous manipulent, elles ont le controle et le pouvoir, elles nous aveuglent et nous poignardent, elles sont les créatures les plus cruelles de Sarnaut, elles sont nos démons, nos pire énemies.

Ah les femmes, ainsi sont les femmes, imprésible, elles se ressemblent toutes et pourtant aucune n'est identiques. Peut étre êtes vous parmi ses chanceux qui tiennent dans leurs bras une véritable amie, ou parmi ces victimes qui penssent se joué d'elle sans savoir que c'est elle qui à le controle... Quoi qu'il en soit, elle m'intriguerons toujours!

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.