[VS2] Jeux interdits

"Tous les coups sont permis, y compris les coups bas - surtout les coups bas.
Les versets de la survie ne s'adressent pas aux cœurs épris de noblesse et d'éthique.
Que ceux-là se tournent vers les religions traditionnelles, se soumettent à un quelconque maître ou franchissent la porte qui mène dans les mondes de l'au-delà..."



La démoniste grinça des dents. L'au-delà ne la tentait pas plus que ça dans l'immédiat, la porte sous son nez, oui. Mais son gardien rendait l'option "au-delà" bien plus probable. Son ou ses, d'ailleurs? Elle reporta son attention sur l'hydre tricéphale enchainée aux colonnes devant la porte. Qu'est-ce qui l'emportait, le corps ou le nombre de têtes? Trois têtes hideuses de reptiles regardant avec appétit dans leur direction, trois langues fourchues se pourléchant les babines d'avance, trois...

Trois?

Elle se figea, les yeux perdus dans le vide entre deux têtes de reptile, oubliant sa digression, laissant l'idée s'insinuer dans son esprit. Elle finit par s'animer de nouveau et posa son regard sur le sac que transportait son hellion, visualisant la tablette enveloppée à l'intérieur, son inscription...

Ils n'y survivraient probablement pas... et le don de Tensess atteindrait certainement ses limites... Ce qui l'arrangeait bien, dans ce cas présent. Pas de résurrection, pas de temoins... pas d'ennuis. Après tout, on ne lui avait demandé de ramener que la tablette... Elle n'aurait qu'à inventer une histoire, qui pourrait la contredire? Pas de témoins.

Elle donna un coup de coude dans les côtes de l'hellion.

« Shoote dans le gibb ! »

Elle avait parlé à voix basse, entre ses dents, pour qu'ils ne l'entendent pas, mais le trio d'abrutis était trop occupé à échafauder en sautillant un nouveau plan extravagant pour sortir d'ici. Elle n'écoutait pas, elle n'en prenait plus la peine depuis que leur dernier éclair de génie avait fait exploser leur voie vers la sortie et les autres membres du groupe avec. Groupe imposé pour " raisons diplomatiques "… avec le lot d'emmerdes que le terme pouvait comporter. Les tablettes intriguaient, tout le monde en voulait sa part, et c'était sur elle que le baby-sitting retombait, elle en avait grincé des dents tout au long de l'expédition.
Mais l'hellion ne comprenait pas, et il la regardait la tête penchée sur le côté, une patte à moitié levée, interrogatif. Elle avait passé des mois à lui faire comprendre que ces désagréables boules de poils n'étaient ni à taper, ni à manger, même s'ils lui couraient dans les pattes, même si leur couinements stridents lui vrillaient les oreilles, et même s'ils ressemblaient à des gobelins de gobelinball en plus poilus. Pas taper, pas toucher... et la subtilité des cas exceptionnels n'était pas faite pour le cerveau en décomposition d'un hellion. Elle aurait dû y penser plus tôt.

Sifflant d'agacement aussi bien que l'hydre, elle attrapa une des pelles de son compagnon d'infortune, se mit en position, visa... Dans un sbom sonore, le premier gibberling s'envola en direction du reptile.

« Trop court... »

Sans prendre le temps d'admirer le spectacle de trois têtes d'hydre déchiquetant un gibberling et se disputant les maigres parts à grand renfort de sifflements et de claquements de crocs, ni laisser le temps à ses frères de sortir de leur état de choc, elle se remit en position, rassembla ses forces et envoya le deuxième rat dégénéré voler dans les airs.
Cette fois, elle s'était mieux débrouillée, le gibb rebondit quelques mètres à droite de l'hydre, suffisamment proche pour être à longueur de la chaine qui la retenait et suffisamment loin pour dégager le passage, prenant même gentiment la peine de signaler son arrivée au reptile par un couinement de douleur. Comme l'avait escompté la démoniste, l'hydre chargea aussitôt son repas, laissant la porte sans gardien. Elle s'autorisa un petit claquement de langue satisfait.
Le gibberling restant commençait à reprendre ses esprits, il secoua la tête comme pour sortir d'un mauvais rêve et se tourna vers elle en serrant les poings, les yeux brillants de larmes. L'elfe ne se laissa pas démonter et elle arma de nouveau sa pelle avec un petit sourire narquois.

« Jamais deux sans trois... »

Mais avant qu'elle ne puisse recommencer, un énorme sabot s'abattit sur sa cible et l'envoya rejoindre le charnier. Elle ne s'attarda pas sur le pourquoi du comment, sans attendre son reste ni prendre le temps d'applaudir la performance, la démoniste s'élança dans l'espace dégagé aussi vite qu'elle pu, s'engouffra dans le passage que gardait l'hydre et courut à perdre haleine dans le couloir jusqu'à revoir la lumière du jour et débouler sur un ilot perdu au milieu des marais où elle s'écroula pour reprendre son souffle. L'hellion la rejoignit quelques secondes plus tard, couinant et sautillant de contentement, au point de réussir à arracher un vrai début de sourire à l'elfe. Juste un début.

« Pas taper les gibbs... »

Elle attendit en silence la réaction de l'hellion, retenant presque son souffle qui lui manquait pourtant cruellement.Après quelques instants et comme elle le craignait, il la regarda en couinant, avec un mélange de déception et d'incompréhension dans son regard vitreux.

Et merde...

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.