[VS1] Les Stinés.


"- Grand-mère, grand-mère t' es au courant, dis, t' es au courant ?" Poussant péniblement la porte trop lourde pour elle, la fillette toute excitée se précipita dans la pièce et s 'agrippa aux tablier de la vieille dame.

"- Dans la zone de fouille du quartier Hadron, ils ont trouvé un truc bizarre, une tablette qu' ils ont dit. Dessus, il y 'a des mots étranges, une histoire de troupeau d' aventuriers, les voix des Stinés, des ânes noirs aussi et comment survivre dans les égouts de Twa-maime. Grand-mère, c' est qui les Stinés ? "

La vieille dame sourit, s 'essuya les mains sur son tablier et se traina jusqu' à sa chaise.

"- Attend, passe moi le journal , je croit que j 'ai vu l 'article qui en parlait." Dit-elle en pointant du doigt un meuble au fond de la pièce. La fillette chercha un moment sur la commode et fini par mettre la main sur un bout de papier. Elle le tendit a la vieille dame qui le feuilleta rapidement et l 'ouvrit en grand une fois la page trouvée.

"- Ah tiens , c 'est là... Elle lu à haute voix:
- Choisis de t'engager sur les chemins de l'aventure plutôt que de suivre le troupeau dans la plaine. Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée, mais également des voies de la destinée. Elles t'entraîneront dans les recoins les plus noirs de ton âme , là où tu rencontreras tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine et ton dégout de toi-même."

"- C'est compliqué, ça veux dire quoi ? Dit la fillette en fronçant les sourcils.
- Eh bien que parfois, la vie t' amène à suivre un chemin que tu n' attendais pas, et qui te fait traverser des épreuves difficiles à surmonter.
- Je comprend pas Grand mère...
- Hum, laisse moi te raconter mes premiers temps dans l 'armée Impériale...En ce temps là, les Arisens venait à peine de rejoindre les rangs de l' empire de façon officielle. Et moi j 'étais une jeune prêtresse au service de la Lumière. Je passais le plus clair de mon temps à prendre soin des blessés de guerre ou à rendre service de temps à autre aux habitants de la capitale.

Et puis un jour, les haut mages lancèrent un appel à la mobilisation à travers tout l' Empire. Une nouvelle guerre venait d'éclater sur Kirah et l' Ordre auquel j 'appartenais, m' avait demandé, à moi ainsi qu' à mes camarades paladins et inquisiteurs de suivre le tout jeune chef qu' était Yasker. Ce que je fit, et lorsque je débarquais sur Kirah, je fus choquée par la vision d' horreur qui s 'offrait a moi. L' Allod était dévasté, rongé par la violence des combats qui s' y était déroulé. Mais je n'eus pas le temps de contempler le paysage, on me pressait de me rendre auprès des blessés et de sauver la vie de mes concitoyens.
J'ai passé des jours entiers dans les infirmeries de campagnes à appliquer des bandages et à suturer les plaies ouvertes. J' étais fatiguée en permanence, la nuit, les assaut répétés de nos ennemis de la Ligue nous rendait le sommeil impossibles. Nous étions trop nerveux , trop apeurés.

A force d' acharnement, une nuit, la Ligue avait réussi à percer nos défenses, et un groupe de Kanians fit irruption dans la tente ou je me trouvais. Il s 'attaquèrent alors au personnel médicale, tuant docteurs et aide-soignantes. Je ne pouvais que contempler la scène, on ne m 'avais jamais appris a me battre et c 'était de toute façon contre ma nature. Mais lorsque l 'un d'eux commença a torturer les blessés, il se passa une chose étrange.
Je n'ai aucun souvenir de ce moment, mais les gens qui étais à mes côtés a cet instant m' ont raconté qu'une lumière intenses jaillissait de mes yeux, que je me suis mise a hurler de toute mes forces et qu' une pluie d 'éclair s' abattit sur la tente dans un fracas terrible et que tout les assaillants furent tués instantanément. Je me souvient avoir repris connaissance quelques instants plus tard, la tente étais en feu et un haut mage nous hurlait de préparer l 'évacuations des survivants. Ce n'est que plus tard que j'ai réalisé ce que j 'avais fait. J'avais prit des vies, c' était contraire a mes principes , aux valeurs que l 'on m'avait enseigné et je m 'en voulais terriblement, j 'avais honte. Jusqu' à ce que quelques jours plus tard, le haut mage présent avec nous lors de l 'incident, me parla de ce qui s 'était passé comme d 'une bénédiction. Il me fît comprendre que je possédais un don et que grâce a ce don, j 'avais sauvé de nombreuses vies.

- Elle est pas drôle ton histoire Grand-mère, interrompit la fillette en grimaçant."

La vielle dame prit alors la fillette par la taille, et la posa sur ses genoux. Elle lui fit un grand sourire, passa sa main dans ses longs cheveux et lui dit :

"- Tu as raison, et puis de toute façon ce sont des histoires de grandes personnes. Tu comprendras sans doute plus tard."

Elle lui embrassa le front, et ajouta :

"- Allez viens, on va faire une tarte. Avec des pommes comme tu les aimes.
- Chouette alors ! Mais Grand mère tu m 'as toujours pas dit. C'est qui les Stinés ?"

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.