[VS1] Survivre, c'est s'unir


« Choisis de t’engager sur les chemins de l’aventure plutôt que de suivre le troupeau dans la plaine. Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée, mais également des voies de la destinée. Elles t’entraineront dans les recoins les plus noirs de ton âme, là où tu rencontreras tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine et ton dégout de toi-même. »

Voilà un bien drôle de texte qu’un bien drôle personnage lui avait donné. Encore un de ces illuminés, fervents défenseurs de l'Église de Lumière, qui arpente les terres pour apporter « la bonne parole ».

Comme si ceci était la bonne parole! Enola leva un instant les yeux du parchemin et regarda autour d’elle. Les arbres dansaient dans le vent, les animaux gambadaient en toute quiétude. Rien n’était plus reposant que le royaume de la nature surtout après un rude combat.

Sentier, précipice, destinée, haine, dégout…survivre. Enola secoua la tête comme pour faire sortir ces mots de sa tête.

Puis la journée d’hier lui revint, la noirceur du château de nécrose, l’aigre odeur du sang, la putride atmosphère et les gibberlings, les fiers écumeurs.

Un troupeau de gibberlings et elle, avançant dans les ténèbres. La foudre abattant sur les corps décomposés, les attaques psychiques, les haches tranchant les membres putréfiés.

Progressant dans les couloirs étroits, Enola observa ces petits êtres et une chose la marqua à jamais.

La masse d’un zombie s’abattit sur l'intrépide bagarreur Gismo, la douleur lui fit serrer les dents et derrière lui son frère lui lança un regard inquiet, il n’était pas seul, il ne l’était jamais.

Chacun prenant soin de l’autre. La druide prit conscience de la force des gibberlings, ensemble pour toujours.

Stixy, animiste de profession, pouvait sentir les regards bienveillants de ses sœurs quand elle se précipitait, sur l’ennemi, lance à la main. Sumeran, jeune devin, s’écroula sous les coups d’un fantôme et fut relevé par son frère puis rejoignit le combat.
Et quand Vaclav se concentrait pour faire un lien mental, c’est Piotr qui portait son arme. Tinours pouvait déplacer les montagnes grâce aux encouragements de ses sœurs.

Il était certain que si la victoire avait été leur, c’était grâce à cette étonnante unité. Unis dans la confiance, l’affection et pourquoi pas l’amour.

Enola regarda Eluney, qui s’était couchée près d’elle, et lui caressa affectueusement la tête. Elle retourna le parchemin et prit de quoi écrire.

« Mais tes chemins en croiseront d’autres et tu reconnaitras ton frère, tu reconnaitras ta sœur. Dans la clarté de son regard, tu oublieras la noirceur de ton âme. Dans ton sourire, elle oubliera sa haine.
D’autres viendront car survivre, c’est s’unir
Et, tels des affluents venant grossir le fleuve déchainé, vous déferlerez sur vos ennemis en criant :
Toi ! Regarde nos bras armés, ils ne font qu’un. Écoute nos cœurs battre, ils n’en font qu’un. Mon sang peut souiller cette terre, je survivrais en mon frère et je reviendrais plus fort soutenir le bras de ma sœur car survivre c’est s’unir. »

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.