[VS1]Une mauvaise journée peut toujours s'ameliorer

<< Choisis de t'engager sur les chemins de l'aventure plutôt que de suivre
le troupeau dans la plaine. Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée, mais également des voies de la destinée.
Elles t'entraîneront dans les recoins les plus noirs de ton âme , là où tu rencontreras
tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine
et ton dégout de toi-même.>>


Je vais commencer ce journal par le début, moi qui n'ai jamais trouvé l'inspiration pour écrire, ce journal aidera sans doute les futures génération à comprendre l'horreur de la guerre en Terre sacrée tel que je l'ai vécu.

Tout d'abord je m'appelle Olaf Astranova, mais tout le monde me surnomme Alaff, nom qui me vint lors d'une bagarre de taverne. Je suis un soldat canien depuis peu affecté a la garnison du campement central de notre très chère patrie.

Je vais donc vous raconter le début de ma guerre contres les hérétiques.

Ma journée commença par une mauvaise nouvelle : Ma femme lassé de ne plus me voir revenir et ayant appris pour mon "pot de départ" me quittais. Ah les femmes, dès que l'on s'amuse avec deux, trois ribaudes et que l'on bois un peu trop, ça nous hurle dessus et c'est chiant et puis voila. De toute façon cela reste une bonne chose, la caporal-cheffe a l'air très intéressante, j'en ferais bien mon quatre heure , peut être même que si je me débrouille bien je monterais en grade assez rapidement.

Mais ne nous détournons pas du sujet.
Après avoir reçu cette lettre et en ayant eu cette pensé je souris. Malheureusement pour moi, c'est a ce moment là que le capitaine de mon unité s'écrasa tête la première dans la boue. On lui avait récemment confié un cheval comme a toute personne s'étant illustré dans la guerre mais malheureusement il ne savait point monter. Il remarqua aussitôt mon sourire mais ne dis rien sur le moment.

Plus tard il réunit le bataillon et demanda des volontaires pour une quête d'attaque de la caravane d'armement ennemi. Il nous expliqua que la mission serait difficile mais qu'elle était d'importance capitale pour nous car cette caravane transportait la nouvelle arme secrète de l'Empire, puisse t'ils tous crever et ne jamais ressusciter !

Trois bleus avancèrent d'un pas en déclarant qu'ils accompliraient la mission, C'est alors que le capitaine, que Tensess le renie, m'obligea non seulement a y participer mais aussi a sélectionner six autres personnes pour nous accompagner. Je choisis donc six camarades performants afin de finir rapidement cette mission et de pouvoir vite retourner a la taverne car j'avais repéré une jolie serveuse.

Après nous êtres équipés, nous partîmes rapidement, le voyage se déroula rapidement et chose étonnante, les bleus ne dirent aucun mot durant tout le voyage. Nous arrivâmes donc en avance au point de rendez-vous et commencâmmes à organiser l'embuscade.

Finalement deux heures plus tard nous aperçûmes du mouvement. Une éclaireuse xadaganienne avançait furtivement sur le coté de la route vérifiant que tout était en ordre.
D'habitude je ne fais pas de mal aux jolies filles mais celle la était une ennemie.
Je plaçai un carreau sur mon arbalète et perforai donc la tête de cette espionne.
Puis je déplaça son corps derrière un buisson. Je la palpai enfin autant pour satisfaire mon envie que pour voir si elle n'avait rien d'utile sur elle. Malheureusement elle n'avait rien d'utile sur elle. Je jetai donc sur son corps une poudre spéciale afin de retarder sa résurrection.

Finalement après une longue attente la caravane se montra enfin.
Nous attendîmes qu'elle soit au milieu de notre zone pour faire tomber les troncs d'arbres écrasant ainsi l'avant et l'arrière garde et empêchant toute retraite.
Une fois la caravane arrêté, nous commençâmes a tirer des flèches enflammées sur les chariots.
Quelle ne fus pas notre surprise voyant une quarantaine d'enfants sortir paniqués de ces chariots et se reunir autour de six arisens, ces hybrides machines démoniaques.

Nous n'allions tout de même pas attaquer des enfants même si c'était des ennemis, il y avait quand même des limite a notre patriotisme. Pourtant le doute s'effaça soudain quand deux de mes coéquipiers s'enflammèrent. Ces enfants avaient commencé a nous lancer des éclairs, des boules de feu, et tout sorte de projectiles magiques. Pour arrêter cela nous n'eûmes qu'un seul choix... Armes a la main nous chargeâmes les enfants. Ce fut une véritable boucherie et tout les enfants moururent. Nous sachions tous qu'ils ne reviendraient jamais car Tensess n'avait accordé la résurrection qu'aux personnes n'ayant vécu au moins une vingtaine d'années.

Nous revînmes donc a trois, moi et deux vétérans, les bleus s'étant fais tuer lors d'une attaque surprise d'une patrouille orcques. N'en ayant jamais vu ils restèrent pétrifiés de terreur, mourant sans avoir pu combattre, un ami à moi mourut également sur la patrouille. Ivan, dépêche toi de ressusciter, je vais me sentir seul a la taverne sans toi et tes blagues.Donc a trois nous revînmes, au moment exact ou une centaine d'ennemis attaquaient le camp principal.

Je vais passer sur ce moment car il se fait tard et demain je commence mon rôle de capitaine.
Oui de capitaine, m'étant illustré grâce a la mission accomplie et l'aide a la défense du camp mais aussi dû au fait que ce cher capitaine d'unité était mort écrasé sous son propre cheval, l'on me fit capitaine a sa place. Cela me fait donc penser que demain, je l'enverrai agrandir la fosse commune, les pots de chambre la remplissant tellement vite.

Enfin cher lecteur tu te demanderas sans doute ce que veux dire ce petit bout de texte au dessus.
J'ai trouvé sur l'officier Arisen qui menait l'assaut, un curieux livre appelé "Versets de survie". Le premier me faisant penser exactement a ce qui se passa ce jour là. Je le mis donc en début.


(Définitions de certains mots car ils y a des différences de traductions par rapport au volet précèdent que j'aimerais garder : Kanian = Canien; Junes = Joons; Souslangier = Suslanger).

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.