[VS1]Une vie ,une quête, un destin

“Choisis de t'engager sur les chemins de l'aventure plutôt que de suivre le troupeau dans la plaine.Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée,mais également des voies de la destinée.
Elles t'entraîneront dans les recoins les plus noirs de ton âme, là où tu rencontreras tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine et ton dégout de toi-même."


J'écris ces mots alors que je suis à la veille de ma mort, j'ai eu une vie longue et riche, mais Tensess ne me redonnera pas vie car j'ai épuiser mon corps et mon esprit. Je vais vous conter mon histoire afin que personne n'oublie car j'ai appris tant de choses et puis il y a l'histoire de ce clan, histoire qui ne doit pas disparaître avec moi.Je m'appelle Lilas et je suis une elfe, j'ai grandis à Novograd loin de la guerre et des horreurs qui l'accompagnent. Ce récit se déroule en 1010, époque où je ne pensais pas encore à mon avenir, et où je n’avais jamais été plus loin que le Bois lumière. Ma vie n’était que chant et danse et je me préparais activement aux concours de beauté de Novograd. Tensess!! Que j' étais superficielle alors, si j’avais su.


Ce matin là, je me suis levée mais j’ignorais alors que c’était le 1er jour de ma nouvelle vie. Ma mère m’annonça que nous devions faire nos valises afin de rendre visite à de la famille à Tenebra, enchantée par ce voyage et heureuse de découvrir de nouveau paysage, je ne me fis pas prier. A midi pile, j' étais au port prête à embarquer, un peu anxieuse à l’idée de monter sur un navire car c’était une première pour moi.
La première partie du voyage se déroula sans encombres, nous étions entourées ma mère et moi de jeunes recrues masculines et féminines partant en guerre aux Terres Sacrées.

Mais d’un coup le monde chavira et l’horreur surgit, un vaisseau impérial nous avait repéré et nous attaquait. Au début je fus tétanisée, sang, hurlements voilà tout ce que je voyais et entendais. Nous nous réfugiâmes ma mère et moi dans la cale à l’abri, avec les blessés que nous tentions de soigner. Mais à ce moment là une horde d’ orc arriva avec à sa tête un occultiste Arisen. Nous ne pouvions pas fuir, ils achevèrent les blessés puis se tournèrent vers nous en riant. Ils attrapèrent ma mère et lui arrachèrent ses vêtements. Je voulus aller l’aider mais je fus aussitôt arrêté par l’ Arisen et son lien mental, c’est alors qu’il me transmis ses affreuses pensées:
“J’adore les cris de souffrance silencieux que tu hurles, seront-ils aussi beaux lorsque nous salirons et torturerons ta mère?”
Alors que j' étais impuissante,ils... malgré tout ce temps je ne peux décrire ce qu’il se passa mais la mort pour ma mère fût une délivrance. Ils se tournèrent vers moi et je su alors que j’allais subir la même chose.
Mais le destin en décida autrement, au moment où j’abandonnais tout espoir un guerrier surgit de nul part vint à mon secours, il tua tous les orcs présents mais sa lutte contre l’ Arisen était truqué. Épuisé par ses précédents combats, il ne pouvait avoir le dessus mais cela suffit pour détruire le lien mental qui me maintenait passive. Au moment où ce guerrier chuta, je saisis de mes deux mains une lourde hache tombée à côté du corps de ma mère et souillée de son sang. Je mis toute ma haine et ma colère lorsque je décapita l’occultiste car je n’ignorais pas que cela étais ma seule chance de survie. Il tomba mort à mes pieds, je me précipita alors vers ce guerrier qui m’avait permis de vivre, mais je me rendis compte que je ne pourrais le sauver malgré mes efforts car ses blessures était trop grave.
Je me penchais pour recueillir ses derniers mots et c’est là qu’il me parla de la tablette de Zem et des versets de la survie. Il m’expliqua qu’elle avait été brisée et éparpillée à travers Sarnaut et que sa quête était de la reconstituée afin de transmettre le message qu’elle contenait car il était le dernier de son clan. Je lui promis de continuer sa quête, dans un dernier effort, il me donna son premier fragment et mourut sans un cri et en paix.

Je me levai, me recueillis sur le corps de ma mère, puis je remonta sur le pont toujours armée de ma hache. En chemin je n’hésitais pas à achever sauvagement les blessés impériaux car ma haine pour eux n’était pas éteinte et ne l’est toujours pas aujourd’hui. Arrivée en haut, je ne vis aucun survivants, j'étais seule perdue au milieu de l’astrale. Les larmes coulait sur mes joues quand je lut le fragment donner par ce guerrier:

Choisis de t'engager sur les chemins de l'aventure plutôt que de suivre le troupeau dans la plaine. Je ne parle pas seulement des sentiers qui bordent les précipices ou des routes qui traversent la zone sinistrée,mais également des voies de la destinée.
Elles t'entraîneront dans les recoins les plus noirs de ton âme, là où tu rencontreras tes pires adversaires, là où tu puiseras la force de survivre dans ta haine et ton dégout de toi-même.


Rien ne m’avait semblé plus vrai que ces mots à ce moment là.
Je fus recueillis par un navire de commerçants affranchis qui me ramenèrent à Novograd. Mais sur ce pont, toute seule était morte Lilas, c’est sous le nom de Laoli que je rejoignis l’armée et ma destinée décidée a accomplir ma quête.



Extrait du journal de Lilas Laoli

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.