Rétrospective sur Allods Online

L'analyse qui va suivre est relative à Allods Online, un jeu qui, bon nombre le pensent, a laissé son empreinte dans le milieu des jeux en ligne. Bien que parfois vu de façon néfaste pour diverses raisons on peut tout aussi bien imaginer ce jeu recouvrir un second souffle grâce aux changements à venir.

 
Il était une fois

Que dire de cet MMO qui a fait chavirer tant de cœurs et attisé tant de haine ? Il s'agit d'un temps où les jeux en ligne futuristes étaient rares, où le rétro-futurisme l'était d'autant plus, où le terme de Triple A pour un F2P était une légende et pourtant...

Et pourtant, Allods Online est un jour apparu parmi nous, développé par Astrum Nivals pour la modique somme de 9 millions d'euros et publié par Gpotato en Europe. Cet univers inventé par nos amis russes et tiré du RPG/RTS Rage of Mages a fait couler beaucoup d'encre dès sa sortie jusqu'à des années plus tard en bien comme en mal.

 
Un monde unique

AO s'est rapidement imposé comme un WoW-Like potable et original dans son milieu de F2P à contrario d'autres MMO baignant généralement dans un monde médiéval fantastique. AO est un des seuls MMO à avoir proposé un contenu EndGame aussi rafraîchissant. La phase de leveling se déroule en Sarnaut, une planète comme on en voit beaucoup dans les mondes persistants quoi qu'assez unique pour son côté Cartoon mêlé au Cel-Shading dans un monde futuriste. Le gameplay est travaillé, une forte impression de jouir du même dynamisme que dans WoW peut vous emparer, on y voit de belles animations et zones variées et plaisantes à explorer.

N.B : À cette époque, les MMO d'action sans ciblage faisaient à peine leur apparition ce qui explique une notion de dynamisme relativement différente et c'est aussi une affaire de perception. (CF : Dragonica et Vindictus et d'autres jeux en bêta asiatique)

Cet aspect, bien que redondant pour certains, était délectable pour d'autres et la cerise sur le gâteau n'était pourtant pas là ! Une fois haut niveau, vous pouviez dire adieu à Sarnaut pour aller plus haut... dans l'espace ! Pour ainsi dire, cela pouvait être une bouffée d'air frais que de redécouvrir le jeu sous un autre angle quand vous pensiez l'avoir exploré en entier; un nouveau terrain de jeu s'offrait à vous.

 
Hélas pas entièrement rose

Qui n'a jamais rêvé de jouer à un Skies of Arcadia en ligne ? Faire partie d'un équipage de pirates de l'espace pour explorer des îlots tous plus sauvages les uns que les autres et aussi piller les pauvres innocents du coin. La richesse de l'univers terrestre et spatiale étaient un atout de choix pour ce F2P, un milieu qui, je le rappelle, est de moindre exigence que les P2P et dans lequel il est plus simple de perdurer. À cette époque, la concurrence était écrasée par tant d'innovations et de qualité, un contenu dense qui était capable de faire pâlir certains P2P du marché et il y avait de quoi se questionner quant à la raison qui pouvait empêcher Allods Online d'en devenir un. Hélas, peu de temps après l'OBT, un élément ne tarda pas à faire de l'ombre au tableau.

Cash Shop quand tu nous tiens... ce mot existait avant, tout comme sa définition péjorative, et pourtant Allods a aussi contribué à faire d'avantage connaître ce terme et à ternir l'image des jeux gratuits. On n'avait pas considéré cette boutique comme capable de faire des ravages et c'est pourtant ce seul élément permettant au jeu de survivre, de part son modèle sans abonnement, qui a fait s'ensuivre bien des péripéties avec des hauts et des bas et surtout des joueurs en moins.

Parmi ces problèmes, celui des encens qui pouvaient octroyer jusqu'à 200% de puissance en plus et l'amélioration de la résistance des monstres contraignant fortement le joueur à passer par la Boutique et donc à dépenser de l'argent réel. Cette liste est bien entendu non-exhaustive mais ces deux éléments suffirent à faire parler d'eux et eurent raison de bien des joueurs ne poursuivant pas l'aventure et n'hésitant d'ailleurs point à le crier haut et fort.

Allods entra alors dans une situation pour le moins critique suite à cette perte massive de joueurs.

On peut logiquement situer ces "erreurs" principalement au niveau économique du jeu. L'incitation IG et les objets de sa Boutique ont engendré la fureur d'une grande partie de la communauté et le fameux patch de Gipat a causé un énorme choc à cet MMO au point que les séquelles en sont aujourd'hui toujours présentes. Le bouche à oreille n'a pas tardé à s'étendre dans toute la communauté et Allods Online a finit par être montré du doigt comme l'un des pires Pay to Win du marché malgré un potentiel indéniable ce qui mérite tout de même d'être souligné.

NB: Comme son nom l'indique, le système Pay to Win procure énormément de puissance et/ou un gain de temps non-négligeable comparé au joueur ne dépensant pas d'argent réel ce qui crée un fossé plus ou moins important et inévitablement un déséquilibre et quelques confrontations entre les deux camps.

 
De nos jours

Aujourd'hui, Allods n'est pas mort, loin de là, le jeu a fait son bout de chemin et remonte la pente. Force est de constater qu'il est souvent plus simple de perdre sa réputation que de la recouvrir et pourtant le pari est tenu. Allods Online annonce désormais une fusion des serveurs EU et un nouveau serveur permettant de jouer en payant un abonnement sans Boutique !

Ce choix peut effectivement sembler tardif alors qu'au début du jeu, beaucoup espéraient voir ce modèle économique P2P remplacer et supprimer la Boutique. Ce n'est que quelques années plus tard que la décision est finalement prise.

Au cours de ces années, les jeux d'action sans ciblage ont fait leur apparition en grand nombre, les exigences dans le milieu des F2P ont été rehaussées en partie grâce au passage Freemium de quelques anciens P2P Triple A (CF : Aion, LotRO, Tera, COX, AoC... ). Malgré ces nouveautés, l'innovation n'a pas été synonyme d'amélioration et cela n'a pas été suffisant pour mettre un terme à l'existence du monde de Sarnaut.

Le système économique défini par les développeur est possiblement critiquable. A contre-courant des tendances actuelles qui penchent plutôt vers le système Freemium (Cash Shop + Abonnement non-obligatoire et réduit), AO opte pour un passage P2P (bien que conservant des serveurs avec l'ancien modèle F2P).

Est-ce vraiment préjudiciable s'il ne fait pas comme les autres ? D'une certaine façon ce choix peut être compréhensible car cette Boutique a fait du mal au jeu. On parle d'un élément relativement corruptible et proposer un abonnement mensuel obligatoire c'est aussi se débarrasser définitivement de cette boutique et par conséquent de cette mauvaise réputation qui semble coller à la peau du jeu depuis bien longtemps, trop d'ailleurs diront les plus fervents joueurs contrent l'apparent système P2W.

Le jeu prend alors l'apparence d'un Freemium qui d'un côté propose l'abonnement obligatoire sur un serveur et de l'autre la Boutique sans abonnement. Deux façons de séduire une communauté toujours plus large et une chance indéniable d'attirer les anciens joueurs déçus de l'évolution du jeu comme les nouveaux réticents à l'idée de jouer à un F2P puis les joueurs désireux de débuter sur un même pied d'estale etc.
 

 
Prometteur

Il est ici question de mon avis personnel en tant que votre nouveau chef de la plume astraloune, autrement dit rédacteur mais aussi joueur plutôt investi ces dernières années. J'ai vagabondé dans bien des MMO, je pense tourner en rond depuis un certain temps de part le manque d'innovation, une lassitude se créée et les univers comme Allods se font rares. Comme qui dirait l'eau a coulé sous les ponts, mais est-ce suffisant pour dire qu'Allods Online a écoulé le temps qui lui était imparti pour effectuer ce revirement de situation ?

D'après moi, cet univers virtuel ouvre enfin ses ailes et s'apprête bientôt à dévoiler toute l'étendue de son potentiel dès lorsque les serveur P2P EU sera mis en route.

Je vois cela comme une résurrection, le retour d'un jeu qui a mis du temps à se guérir, un jeu qui se décide enfin à écouter une communauté mourante. Une communauté qui, j'ai bon espoir, serait prête à se reconstruire et à redorer le blason d'un jeu qui malgré les épreuves du temps; peut toujours gravir les marches du Podium devant lequel il était si proche par le passé.

Selon vous, Allods Online mérite-t-il sa chance ? A méditer, compte-tenu des richesses qu'il peut toujours offrir grâce à ce possible retour en force.

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Allods Online ?

162 aiment, 75 pas.
Note moyenne : (258 évaluations | 68 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Allods Online
(189 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

355 joliens y jouent, 1054 y ont joué.